vendredi 29 mai 2015

#Supergirl, la série tant attendue !


Bonjour à toutes et à tous, si vous êtes sur cet article ou sur ce blog globalement, c'est que vous aimez la culture et notamment les comics et les séries télés, j'me trompes ? J'm'en serai douter. Aujourd'hui on va parler d'une série phénomène qui arrivera en Novembre prochain sur la chaîne américaine CBS

Toutefois, entre l'envie d'écrire un article sur cette série que j'attends avec impatience et l'envoi de mon article sur le blog, il s'est passé un événement peu banal (On est sur Internet, ça ne peux pas être "peu banal"), le premier épisode de la série a fuité et donc, c'est encore mieux pour vous écrire l'article qui suit et vous donnez mon premier ressenti. C'est parti !


Résumé 


"Kara Zor-El (SuperGirl), cousine de Kal-El (SuperMan), est arrivée sur Terre, avant d'être accueillie par la famille Danvers. Elle sera "rebaptisé" du nom de Kara Danvers. Quelques années plus tard, malgré ses immenses pouvoirs, la jeune femme - alors âgée de 24 ans - se sent impuissante car elle ne sait les maîtriser.Cependant, une catastrophe inattendue va l'aider à y parvenir. Très vite, les habitants de la ville l'a surnomme SuperGirl."

Acteurs Principaux


Pour parler acteurs, on doit tout d'abord parler des Guests-Stars : Dean Cain et Helen Slater. Qu'ont-ils tout deux de si important ? Ils ont tout les deux joué les rôles respectifs de Superman et Supergirl durant leurs carrières. Dean Cain a connu un énorme succès de 1993 à 1997 en interprétant "l'homme d'acier" aux côtés de Teri Hatcher qui jouait Lois Lane. Helen Slater, quant à elle, interpréta pour la première fois au cinéma Supergirl en 1984. Suite au succès des Supermans avec Christopher Reeve, DC Comics décida de "remettre le couvercle" avec Supergirl, mais celui-ci fut un échec commercial. Les quelques liens directs avec la franchise Cinématographique enfin évoquée, maintenant, on passes aux acteurs récurrent de la série.

On retrouve en actrice principale Melissa Benoist qui avait déjà eu l'occasion de nous prouver ses talents de chanteuse dans la série Glee de la Saison 4 à 5 en interprétant Marley Rose. Elle a également jouer dans le film Whiplash que je n'ai pas encore vu donc je ne pourrai pas vous en dire grand chose.

Elle met donc deux actrices au poteau : Elizabeth Lail qui a interpréter le rôle d'Anna (La Reine des Neiges) dans la série One Upon A Time et ma chère Claire Holt, interprète de Rebekah Mikaelson dans la série The Vampire Diaries et son spin-off The Originals

Dans les acteurs secondaires et qui sont connus du grand public, on retrouve Calista Flockhart (Ally McBeal, Brother and Sisters) dans le rôle de patronne tyrannique Catherine "Cat" Grant à la tête de CatCo Wolrdwide Media (sorte de The Daily Planet de notre époque). Mehcad Brooks ne vous dit peut-être rien de nom, mais vous l'avez toutes vus (oui, au moins les filles je dirais et non je ne catégorises pas, vous allez vite comprendre) dans la série Desperate Housewives dans le rôle de Matthew Applewhite entre 2005 et 2006. Il interprète le rôle de Jimmy Olsen, célèbre photographe de CatCo et ami de Clark et de Kara.

Chyler Leigh (Sex Academy, Grey's Anatomy) interprète le rôle de la soeur adoptive de Kara, Alexandra Danvers et Jeremy Jordan joue le rôle de Winslow Schott et futur Toyman /!\Début du Spoil/!\ qui, si vous avez déjà vu le premier épisode, n'interprète pas le même rôle que dans les Comics (mes petites recherches me l'ont fait comprendre)  /!\Fin du Spoil/!\


SuperGirl, du Comics...


Suite à la demande de plusieurs lectrices dans le courrier des lecteurs, Mort Weisinger, rédacteur en chef des comics de Superman, a décidé de faire du vœux des fans une réalité : SuperGirl, pendant de Clark Kent/SuperMan venait de voir le jour. Il laisses le soin à Otto Binder, déjà créateur de Mary Marvel, équivalent féminin de Captain Marvel, principal concurrent à Superman (Superman faisant parti de DC Comics, il s'agit d'une concurrence entre les deux majors) (je préfères préciser parce que j'ai cru que c'était son ennemi au début)

Il existe au total 5 histoires différentes de SuperGirl : la première, Kara Zor-El (Pre-Crisis) (important pour ceux qui veulent se mettre aux comics), est la plus célèbre et la base de la série télévisée. Il existe également Matrix, Linda Danvers, Cir-El et Kara Zor-El (Post-Crisis). Au total, Supergirl possèdes donc 5 séries de Comics Books différents. En plus de cela, SuperGirl possèdes une version alternative : PowerGirl. C'est l'homologue de SuperGirl, elle est donc la cousine de SuperMan et choisit de prendre comme nom d'emprunt Karen Starr. Toutefois, elle possèdes un caractère opposé à Kara Zor-El (si vous voulez plus de détails, je vous laisses chercher par vous-même, ici, on va rester sur SuperGirl si vous voulez bien).


...au Cinéma


Il faut que vous sachiez jeunes Padawans, que le film Supergirl n'a pas était réalisé à la suite du succès du comics, mais plutôt grâce à la réussite cinématographique de la saga Superman avec Christopher Reeve. Malheureusement, le pendant féminin de l'homme d'acier n'a pas eu la chance d'avoir le même succès puisque le film a fais un flop à l'époque. Les Raisons possibles : Christopher Reeve ne voulant pas faire une apparition dans le film, le rôle fort d'un personnage féminin et super-héroïne en plus de ça,... On ne saura jamais malheureusement.


Des Dessins-Animés...


Dans notre jeunesse, on a pu voir apparaître notre chère Kara dans les séries animés suivantes : Superman, l'Ange de Métropolis (1996-2000), Batman (1997-1999), La Ligue des Justiciers (2001-2006) et le film d'animation Superman/Batman : Apocalypse (2010)


 ...à Smallville


Mais c'est dans la série Smallville que Supergirl est remise en valeur aux yeux du public Geeko-Comics en étant interprété pour quelques épisodes par la bombasse blonde que l'on a pu voir dans la série Ma Vie de Star (ou Instant Star), Laura Vandervoort avec Alexz Johnson (diffusé fin des années 2000 sur les chaînes Filles TV et Virgin 17/Europe2 TV). (Je ne pourrais pas vraiment vous donner mon avis sur son passage, je n'ai pas encore regarder la série, mais du coup, ça me donne envie de m'y remettre !).


SuperGirl S01.E01 : Mon Avis


Quand j'ai su que l'épisode avait fuité sur l'univers de l'Internet, j'ai craqué et je l'ai télécharger. Déjà d'une, parce que j'avais dans l'idée de vous faire un article sur la demoiselle et sur l'arrivée de la série prochainement, mais également parce que c'est quand même juste super important de regarder le premier épisode dont mon article est le sujet principal non ? Enfin bref, le destin a voulu que je mettes 30 ans (et 4 jours) à écrire cet article et je penses que c'était un signe !

Il faut savoir, jeune fille (ou jeune homme), que j'ai toujours étais, mais depuis très longtemps, une grande fan des super-héroines. Même les films que le monde cinématographique renie comme Elektra et Catwoman ont était des films géniaux pour moi. J'penses que c'est parce que ce sont des filles, Non ça serait un peu réducteur, j'penses que c'est surtout parce que les personnages féminins font preuves d'une grande part de tendresse, de sentiments et possèdes une palette d'émotions qu'un super-héros, selon moi, a dû mal à acquérir.


En ce qui concerne Supergirl, je dois bien t'avouer que ce n'est pas mon héroïne favorite,  je suis plus du côté des méchantes DC dans mes choix : Poison Ivy, BatGirl, Catwoman, Harley Quinn,... Mais je sais pas, en regardant le trailer de cette série (que je vous ai mis tout en bas de l'article), ça m'a donné envie de m'y mettre. J'avais une bonne impression ou en tout cas, en cohérence avec mes préférences de Sérievore.

En tant que grande fan du style séries un peu Teenager du style Teen Wolf, The 100, TVD (The Vampire Diaries) ou encore à l'ancienne Les Frères Scott, je me suis dit "On tente le challenge ?". Malgré tout, la série qui m'a fais le plus pensé à Supergirl est bien Smallville : le sentiment quand je regardes un épisode de Supergirl est le même que quand je regardais des épisodes de Smallville dans "La Trilogie du Samedi" quand j'étais petite avec ma grande soeur. Toutefois, cela peut-être un mauvais point, mais personnellement, je trouves que ça permets de développer l'univers de Metropolis... Oups, National City (on en viendra plus tard sur ce sujet) dans un angle très familial et protecteur.


Pour comparer d'ailleurs les deux séries phares sur l'univers de l'Homme d'Acier : si Smallville suit la jeunesse de Clark Kent, Supergirl arrive directement dans l'univers de la jeune fille adulte. Toutefois, au tout début de l'épisode, on a le droit à une petite introduction du pourquoi du comment de la venue de Kara sur la Planète Terre. Tout ce que je peux vous dire, sans vous spoiler bien évidemment, c'est que le récit respecte bien la trame du premier comics à savoir Kara Zor-El (Pre-Crisis)

Pour les fans du comics d'ailleurs et ayant fais mes recherches, on retrouve une Kara Zor-El également inspiré du Post-Crisis dans le sens où elle découvre son nouvel environnement la Terre et qu'elle essaie, entre autres, de se fondre dans la masse en prenant un nom d'emprunt (dans la série, il s'agit de Kara Danvers, mais dans le comics, il s'agit de Linda Lang).

Ce qui est important aussi dans cette introduction, c'est qu'on comprends bien le lien entre Superman et Kara et l'admiration qu'elle a pour lui. Toutefois /!\Début du Spoil/!\, il faudra faire attention si vous regardez l'épisode en VOST, car j'avais du mal à comprendre quand il parlait de Superman justement, il disait « Lui » et sur le coup, je ne m'en rappelais même plus. Notamment à la fin de l'épisode quand Jimmy parle à Kara. Lâche un commentaire si tu as était dans la même galère /!\Fin du Spoil/!\.



Même si tu n'a pas lu le Spoiler plus haut, je te conseilles très attentivement de garder Superman en tête pour ne pas perdre le fil de l'histoire notamment pour le premier épisode, après, je ne sais pas encore. Ce qui est important aussi, c'est que la série se base sur l'histoire du comics et garde notamment les noms des personnages de celui-ci : Kal-El n'est pas le nom d'une gamme de Falafels, il s'agit du nom de Superman sur Krypton qui signifie ''Tout ce que Dieu est''. Avoir garder les origines hébraïques du nom de Clark donne encore plus de cachet à la série et ça, j'achètes.

Ce que j'ai encore plus adoré dans cet épisode, le fait de mettre en avant que Supergirl est une SUPER HEROINE. Et oui, je vous réserves un paragraphe sur ce sujet plus bas, mais il est très rare de voir des supers-héroïnes dans les séries ou plutôt des séries dédiés exclusivement à leur personne. Bon, je m'arrête là pour le débat, on le continuera plus bas, mais oui, ce côté super-héroine est bien mis en avant et qui dit super-héroïne dit femme et dit féminisme.



Et oui, une petite part de féminisme se cache dans cet épisode notamment au moment où /!\Début du Spoil/!\ Kara dit à se patronne que le nom ''Supergirl'' est un peu réducteur et qu'elle aurait dû choisir Superwoman /!\Fin du Spoil/!\, mais même sans rien vous spoiler, il y a un point important au féminisme qui se voit juste comme un nez au milieu d'une botte de foin (ouais, je remixe les expressions ! #Kesketuvafaire). Calista Flokhart alias Catherine Grant est la femme la plus redoutée et selon Kara ''la plus puissante'' de tout National City, c'est pour dire !

Tiens revenons-en à National City d'ailleurs, Ca fera une parfaite introduction aux points négatifs de la série. Pourquoi National City ? Pourquoi avoir évincé Metropolis ? Bah oui, parce que le but de Kara à la base n'est-il pas de protéger Superman dans la ville où il habites justement ? Bon même si elle ne le protège pas, mais quand même quoi. National City ! Alors après, si j'dis des bêtises, j'aimerais que les fans me laissent un commentaire pour pouvoir réparer mon erreur si possible...



Enfin, le dernier point négatif et ce qui est selon moi l'un des points les plus importants dans des séries de super-héros : les effets visuels des bagarres, mais aussi des vols. En effet, quand Supergirl s'envole dans les airs, ça fais tellement faux. Quand c'est Superman, ça passes, mais Kara quoi ! C'est vraiment mal foutu et les scènes de bagarres, parlons-en. Déjà, les protagonistes se battent avec des cotons-tiges dans les bras plutôt que des muscles, mais c'est surtout le fait que ça fonctionne qui m'attriste. Les ennemis sont éclatés, même si on a juste l'impression qu'elle était en train de rentrer un clou dans un mur, limite, ça y est, son ennemi est mort.

Toutefois, le plus gros problème reste dans les effets visuels, parce que oui, /!\Début du Spoil/!\ comment veux-tu retranscrire une forme de bagarre surhumaine si c'est pour faire plier de pauvres tonneaux qui sont tellement fins que je pourrais m'asseoir dessus qu'ils se plieraient tout autant ou encore /!\Fin du Spoil/!\ les dégâts dans la ville font tellement faux /!\Début du Spoil/!\ sauf quand l'avion s'écrase, je trouves que ça va pour cette scène /!\Fin du Spoil/!\. Enfin voilà !



Ouf, enfin terminé, ce fut long et périlleux, mais j'ai réussi. Alors mon verdict est plutôt bon, même si vous avez pu voir les quelques défauts que j'ai attribué à la fin. Toutefois, l'histoire est bien, la trame du comics est respecté, l'univers est moderne et prends en compte des sujets de société. Je penses que le défaut des bagarres peut-être vraiment modifié, c'est pas le plus compliqué à changer dans une histoire déjà prédéfini comme Superman et notamment Supergirl.

Je vous conseilles fortement de la regarder si vous aimez l'univers de Superman et de Smallville, si vous aimez également Captain America (même s'il fais parti de la concurrence, je trouves qu'il y a un peu de l'essence héroïque du Captain qui se retrouve dans la série) et si vous aimez les personnages simples, qui font leur âge (car oui, le personnage de Kara a 24 ans et fais parfaitement son âge j'trouves) (pour une fois), de jeunes gens matures et à la fois incrédule et qui veulent plus qu'une vie simple et bien rangé. 

Un petit bout de nostalgie pour les anciens de ''La Trilogie du Samedi''


40 ans après Wonder Woman : DC Comics, Supergirl et les séries féminines


Il y a quarante ans presque jour pour jour naissait une Super-Héroïne à la télévision. Belle, forte, grande et brune, il s'agissait de la magnifique et incroyable Wonder Woman. Et il faut savoir que depuis, les éditeurs de Comics et donc fabriquant de supers-héros à la pelle, n'ont pas décidé de réitérer l'expérience. Alors oui, bon, dans la même année, on a eu droit à Super Jaimie, l'histoire d'un robot android féminin, mais pas adapté d'un comics. Et après... Bah après, ça s'arrêtes là jusqu'à ce que les années 90 et le Girl Power reviennent faire bouger les petites fesses des scénaristes de séries.


On retrouvera des séries qui ont marqué notre enfance comme Charmed avec son groupe de 3 Sorcières puissantes (le pouvoir des 3), mais les deux héroïnes qui ont le plus marqué cette période de créativité scénaristique sont bien Dark Angel avec Jessica Alba et Buffy contre les Vampires avec Sarah Michelle Gellar. Deux séries qui ont marqué notre enfance, mais aussi celle des futurs scénaristes de séries comme Greg Berlanti, producteur et scénariste des séries à succès Arrow, The Flash, mais aussi du futur Legendsof Tomorrow.


Les super-héroïnes ont la côte depuis plusieurs années déjà. Le bouleversement du féminisme dans la vie des femmes modernes, l'égalité homme-femme, de plus en plus de femmes au pouvoir dans des postes importants, … Enfin bref, les femmes sont partout et pourquoi pas dans une série télé ? Alors oui, des séries télévisés sur les femmes, il en existe des tas : Sex and theCity, Girls, même Mad Men qui présente beaucoup de personnages féminins,... Toutes ses séries et un seul constat : des femmes aseptisés par le shopping, les futilités et la soumission aux hommes.


En Supergirl, on retrouve une femme forte, déterminé par des ambitions simples et pourtant évidente, qui donne une image de bonté, d'honneur et de respect. Disney l'ayant bien compris en ayant mis à l'écran des héroïnes comme Rebelle ou encore La Reine des Neiges (ce dernier a notamment énormément marqué les esprits dans le sens où, le message n'est pas de trouver l'amour d'un homme, mais l'amour tout court !). 40 ans après Wonder Woman, Supergirl marque son entrée dans un monde dont les codes sont bien différents d'à l'époque : un monde qui se ''féminisme'', qui prends en compte le désir des femmes d'être présenté comme étant des personnages forts au sein des représentations culturelles

Supergirl a un lourd poids à porter et malgré sa frêle apparence, j’espère que l'objectif sera atteint !


2 commentaires:

  1. Article très intéressant étant une grande fan de fou des comics ! Concernant super girl, j'aime pas superman donc super girl bof quoi x) Après à voir avec la série mais ça fait très peur déjà vu ton avis :s

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien écoutes, je suis très contente d'avoir ton avis. Après, voilà, tout dépend de ce que les gens attendent de cette série, c'est sûr que ça ne sera pas le succès sombre de Gotham ou de Daredevil, 'fin on verra bien !

      Supprimer

Papote !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...