samedi 29 novembre 2014

L'année où j'ai été ambassadrice Clinique - 2012.2013 - Part.2



4. Le Grand Jour 2ème Partie

Nous voici toutes maquillés, toutes pimpantes et prête à assurer notre nouveau rôle d'ambassadrice (et à faire une photo). Une photo de groupe et une photo individuelle et je dois dire que niveau photo, je suis plus du genre "selfie" que "prise par un photographe", j'ai beaucoup de mal avec mon image et surtout qu'à l'époque, je ne pouvais pas me permettre de prendre autant soin de moi que maintenant et que je portais de superbes lunettes du à cette abominable allergie qu'est celles aux acariens (mais aussi grandement à mon strabisme (on y reviendra dans un article)). En plus, pas des belles lunettes, non, des trucs bien moches à l'ancienne. Enfin bref, ça ne m'allait pas et en plus je n'était pas du tout détendu :/.


Le maquillage que m'avait réaliser l'Homme Clinique était vraiment bien et surtout le travail du teint : si je me souviens bien, j'avais vraiment une peau pourri à l'époque et quelques cicatrices et boutons d'acné ont fait leur apparitions durant cette magnifique période (Regarde ici et tu comprendras). Genre, tu est stressée, allez bim, on t'en refous plein la gueule quoi ! Je parles comme une roturière, hop, je ré-enfile ma peau de velours. On a eu également l'occasion de prendre des photos avec nos conseillers et ça, c'était plutôt cool. Je trouves que j'ai l'air plus détendu sur celles-ci que sur les photos de groupe ou sur celle où je suis seule.


Une dernière photo avant de partir où je tires bien la gueule. Bah oui, autant être à fond dans le côté cynique de sa personne. J'ai l'impression de faire tâche sur cette photo, mais je m'en fiches ! J'étais jeune, encore inexpérimentée et je remercie encore une fois la marque de m'avoir fait découvrir son univers et surtout sa ma vision de la beauté. Une fois les photos terminés, on remballe le matos (comme dirait l'autre) et on part pour un autre endroit : le groupe Estée Lauder France.


5. La communication avec l'équipe Clinique

On arrive devant une tour gigantesque que j'ai déjà eu le plaisir de "visiter" auparavant et l'on ne s'immisce pas dans touts les univers du groupe, seulement celui de la marque Clinique. On prends l'ascenseur, on monte plusieurs étages et on se retrouves à marcher dans de longs couloirs impeccablement propres et lumineux. On se dirige tout droit vers une espèce de salle de conférence ayant seulement pour mobilier une grande table rectangulaire et des sièges afin de poser nos fesses fraîchement couronnés.


On se pose toutes ensemble : Rodolphe et l'Homme Clinique en bout de de table, nous 4 deux de chaque côté et Perrine à l'autre bout de la table, face à un écran géant. On nous propose un café et  des petits biscuits sont à notre disposition. On goûte et l'on se met en place. Face à nous, à chaque place, on découvre des petites gourmandises comme des bonbons, mais aussi des bouteilles d'eau et canettes de Coca-Cola Light ainsi qu'une boite blanche siglé "Clinique", un stylo, un petit carnet siglé "Clinique" également, un kit Anti-Blemish Solutions et notre Makeup Face du rendez-vous précédent (pour en savoir plus, cliquez ici ;-).


Une représentante de la communication Clinique arrive et nous lance un diapo, puis deux, puis trois. Le premier a pour but de nous présenter l'histoire de la marque aussi bien en Amérique qu'en France, la deuxième nous présentais son histoire dans les médias comme la presse, la télévision, Internet, les séries et films (vous saviez que Carrie Bradshaw était une fan du Basic 3 Temps ? - Sex and the City - (je n'ai malheureusement pas retrouvez la photo, mais quand je rerere-regarderai la série, j'essaierai de vous faire un screenshoot)) et la troisième l'histoire des Ambassadrices : la mise en place, pourquoi, comment,... Malheureusement, j'ai été une bien vilaine blogueuse à l'époque et étant subjugué par ces diapos, par l'histoire de la marque, je n'ai pas pris le temps de prendre de note honte à moi.


Mais voilà, comme je vous l'ai dit, j'ai été obnubilé par l'histoire de la marque, son histoire à travers les médias et surtout le développement des Ambassadrices à travers le monde. J'ai trouvé ça tellement fascinant que je n'ai pas décroché mes yeux de cet écran géant


Viens le moment où nous, les Blogueuses/Youtubeuses, on a l'occasion d'avoir les oreilles bien attentives. Rodolphe se présente alors à nous et nous explique en quoi Clinique est différente des autres marques, comment sont élaborés chaque produit et la manière dont ils sont testés,... Pour ma part, c'est un sujet qui me fascine en plus de la communication d'une marque, c'est le sujet scientifique qui est le plus intriguant. Parce que malgré tout, si Clinique s'est forgé cette réputation qui lui colle si bien à la peau, c'est qu'elle a travaillée dure et que derrière, beaucoup d'ambitions et de projets ont était fondés sur elles.


Rodolphe nous parle d'ailleurs de l'image 2.0 que la marque souhaite désormais présenté à ses client(e)s et nous parle notamment de la création toute jeune (à l'époque) des Chubbys Sticks et de la collaboration de la marque avec la maquilleuse Jenna Menard suite à la mise en vente de ceux-ci, mais également pour la future mise en place de collections makeups (les palettes de fards à paupières Clinique et les collections, c'est elle !) ainsi que la vision de la marque de toucher chaque type de peau en proposant un produit pour des problèmes particuliers : acné importante, tâches pigmentaires, premières rides,... 


6. L'envoi des produits chaque mois

Sur ce, Rodolphe laisse la place à Perrine, chef du projet des Ambassadrices pour nous présenter le dernier diaporama qui résumera notre travail en tant qu'Ambassadrice. Les informations les plus globales y sont retranscrites, mais on a également l'occasion de lui poser les questions qui nous turlupine et c'est à ce moment-là que le carnet devient important. On prends toutes quelques notes en buvant notre thé/café/chocolat/jus de citrouille et de mieux comprendre notre rôle dans toute cette histoire.


On va ainsi recevoir chaque mois de 2 à 5 produits environ soit en format échantillon, soit en format vente qui seront déterminés par l'équipe marketing Clinique France de manière aléatoire pour chaque Ambassadrice et on devra faire une revue sur deux produits. Peu importante qu'il s'agisse de deux produits makeups ou deux produits soins, le plus important est d'envoyer la revue à temps. On nous donne des sites justement pour envoyer nos vidéos qui seront emailés directement à Perrine qui les mettra en ligne en temps voulu.


On devra pour cela réaliser soit une vidéo d'une durée minimum d'1 minute 30 et d'une durée maximale de 4 minutes ou soit d'un texte de 1000 caractères minimum (ce que je n'ai jamais fait d'ailleurs). Les revues de chacun de nos produits devaient être envoyer ensemble la quatrième semaine de chaque mois à l'adresse mail du Community Management de Clinique.


Les rapports vidéos et textes devaient répondre au minimum aux questions suivantes :

"Quel produit ai-je essayé ?", "Pendant combien de temps ?", "À quel besoin répond-il ?", "Que m'a-t-il personnellement apporté ?" et enfin "À qui le conseillerais-je ?"

On pouvait également réaliser une tutoriel et/ou un essayage du produit en direct. Les vidéos ainsi que les textes devaient être écrit et/ou filmé par nous-même.


Les revues que nous avons eu l'occasion ont pu être utilisés de trois manières différentes pendant toute la durée du contrat par la Société :

"- Sur les sites Internet de la Société

- Sur les pages Facebook de la Société

- Dans les Newletters envoyés par la société Estée Lauder division Clinique"


Si on refusais une boîte ou tout simplement qu'on ne faisait pas les revues demandées, le contrat devenait "nul et non avenu", ce qui semble logique puisque de notre côté, on a un engagement envers la marque. J'ai donc signé un contrat remplissant ce genre de conditions et c'était parti pour une année de pure folie !


7. Le Bilan 2 ans 1 an après

Qu'est-ce que je retire de l'expérience Estée Lauder ? De l'expérience Clinique ? De l'expérience Ambassadrice pour Clinique ? Beaucoup, beaucoup de positifs. Cette marque m'a permis d'évoluer dans la façon dont j'appréhende les cosmétiques désormais. Je ne l'es voit plus comme de simples produits de consommations, mais plutôt comme des produits mis en place par des professionnels qui ont tenté d'élaboré au mieux des produits qui conviennent à chaques types de peaux.


Être Ambassadrice Clinique, ça m'a fait prendre conscience que les grands groupes cosmétiques sont très bien élaborés, que si une marque possède un réel charisme, qu'elle possède une histoire authentique, on arrive toujours à s'y référer en tant que femme, en tant que consommatrice, en tant qu'addict de beauté et de nouveautés. J'ai pris conscience également qu'avoir une histoire, c'est également faire des erreurs, s'en rendre compte et partir sur de nouvelles bases. Un point que je prends plaisir à mettre en place dans ma vie de tout les jours, ma vie professionnel, ma vie amoureuse et amicale et qui m'a beaucoup fait réfléchir et changer.


Être Ambassadrice Clinique, ça m'a apprit également à apprécier des produits de qualité, à faire la différence entre du "low-cost" et du "high-quality". Quand on teste une marque qualitative, avec des produits dont les effets sont là et qui ne sont pas éphémères, on arrive à les différencier des produits fictifs, ceux qui rendent la peau belle via tout un tas de cochonneries.


Ca m'a aussi apprit en tant que blogueuse, c'était le premier véritable événement que je faisait en tant que consommatrice, mais également en tant que bloggueuse et j'ai trouvé l'expérience enrichissante : faire des vidéos tout les mois pour présenter des produits, apprendre à faire évoluer son image aussi bien physiquement puisque je suis quand même passer de brune à blonde, de cheveux longs à cheveux courts et à faire de belles rencontres (même si on ne se vois pas, j'ai toujours une pensée pour les filles et personnes que j'ai rencontré ce jour-là).


Être Ambassadrice Clinique, ça m'a aidé à être plus critique envers un produit. J'ai toujours garder ma patte qui fais que je suis celle que vous aimez lire (enfin je l'espère), mais j'arrives à donner un avis plus tranchant puisque, grâce à cette expérience, j'ai vu ma peau évoluée, ma routine soin aussi et une routine teint apparaître


Être Ambassadrice Clinique m'a appris à avoir des responsabilités que je n'avais plus depuis quelques temps vu que je n'avais plus de travail, ni de cours. Ca m'a appris à être plus mature, plus femme, plus grande, plus que ce que je n'aurais imaginer, car même si je dois mon évolution aussi à mon jeune âge et à la maturité que l'on prends quand on grandit. J'ai grandit aussi avec Clinique, en en apprenant plus sur les cosmétiques, la peau, les femmes, la femme, celle que j'ai été, celle que je suis et celle que je comptes devenir


Parce que si Clinique a une histoire, elle fait également parti de celles de nombreuses femmes, de la mienne et j'espères de la vôtre. 

Parce que la femme que vous êtes maintenant n'est pas celle que vous êtiez, ni celle que vous serez. 

C'est juste vous à ce moment précis !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Papote !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...